samedi 28 novembre 2020

libye: Mechri : « Nous nous dirigeons vers la fin de la phase transitoire en Libye »

Khaled Mèchri, président du Haut Conseil d’Etat libyen, a souligné, mercredi, que la « Libye se dirige sur la bonne voie en vue de mettre fin à la phase transitoire » dans le pays.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse, qu’il animé conjointement avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nacer Bourita, à Rabat.

Mechri effectue une visite d’une journée au Maroc, dans le cadre des développements sur l’accord de répartition des postes régaliens, conclu au début du mois courant, dans la ville balnéaire marocaine de Bouznika.

Mechri a indiqué que « Nous avons discuté les voies et moyens de réactiver l’accord sur les postes régaliens et les modalités de se diriger vers des élections (Présidentielle et Législatives) et nous nous dirigeons avec les frères marocains, sur la bonne voie, pour mettre fin à la phase transitoire ».

Depuis la chute du Régime de Mouammar Kadhafi, en date du 20 octobre 2011, la Libye a traversé quatre phases transitoires, dont la dernière en date a débuté en 2015 et se poursuit jusqu’à présent.

Mechri a relevé avoir « examiné au Maroc les voies et moyens pour réactiver l’accord sur les postes régaliens, conclu par le Conseil d’Etat avec la Chambre des députés de Tobrouk, au début du mois d’octobre ».

« Les deux protagonistes du dialogue dans la ville marocaine de Bouznika sont parvenus à un accord au sujet des postes régaliens et nous discutons actuellement sur les moyens de concrétiser l’accord en question », a-t-il ajouté.

Mechri a mis l’accent sur le fait que « la conclusion d’un accord sur les institutions rétablira l’équilibre économique en Libye et ravivera l’espoir de parvenir à des solutions majeures ».

Il a salué, dans ce cadre, le rôle du Maroc dans l’identification d’une solution à la crise libyenne.

De son côté, le ministre marocain des Affaires étrangères a indiqué que sa rencontre avec Mechri a permis d’évoquer « les moyens de poursuivre la dynamique positive du dialogue interlibyen ».

Bourita a salué « le rôle positif des deux délégations libyennes lors du dialogue accueilli par le Maroc, en particulier, l’esprit de responsabilité dont elles ont fait montre en faisant prévaloir l’intérêt de la Libye ».

Il a ajouté que la proche du Maroc en la matière consiste à ouvrir la voie aux libyens pour dialoguer dans le cadre de la souveraineté de leur pays

Le ministre marocain des Affaires étrangères a tenu à préciser que le dialogue de Bouznika « a été l’occasion pour réaffirmer la position du Maroc qui soutient les deux institutions, en tant que structures dominantes, pour identifier une solution à la crise ».

Le 6 octobre courant, les délégations du Haut Conseil d’Etat libyen et de la Chambre des députés de Tobrouk (est) ont signé, au Maroc, un draft d’accord au sujet des critères de choix des détenteurs des postes régaliens.

L’accord prévoit l’amendement de l’article 15 de l’Accord politique de Skhirat, conclu le 17 décembre 2015.

Compte tenu de la scission entre l’est et l’ouest du pays, la majorité des institutions régaliennes sont divisées et bicéphales.

Depuis plusieurs années, la Libye, ce riche pays pétrolier est secoué par un conflit armé. Avec l’appui de plusieurs pays occidentaux et arabes, les milices de Haftar disputent au gouvernement libyen, internationalement reconnu, pouvoir et légalité, faisant de nombreux morts et blessés parmi les populations civiles, en plus de considérables dégâts matériels.

Un cessez-le-feu prévaut en Libye depuis le 21 août dernier, qui est sporadiquement violé par les milices de Haftar.

SourceAgences

Au même sujet

Libye/Covid-19: l’enregistrement du bilan journalier le plus lourd de contaminations à savoir,1639 cas

Le Centre national libyen des la lutte contre les maladies, a annoncé dimanche l'enregistrement du bilan journalier le plus lourd de contaminations par la Covid-19, à savoir,...

Libye :Al-Sarraj s’est entretenu, avec le premier ministre italien, Conte, à Rome

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d’entente nationale, Fayez Al-Sarraj, s’est entretenu, jeudi, avec le premier ministre italien, Giuseppe Conte, à Rome. Selon l’agence de presse italienne...

Libye: toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Plus d'infos

Libye/Covid-19: l’enregistrement du bilan journalier le plus lourd de contaminations à savoir,1639 cas

Le Centre national libyen des la lutte contre les maladies, a annoncé dimanche l'enregistrement du bilan journalier le plus lourd de contaminations par la Covid-19, à savoir,...

Libye :Al-Sarraj s’est entretenu, avec le premier ministre italien, Conte, à Rome

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d’entente nationale, Fayez Al-Sarraj, s’est entretenu, jeudi, avec le premier ministre italien, Giuseppe Conte, à Rome. Selon l’agence de presse italienne...

Libye: toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Libye : congédiement de trois responsables du Comité de documentation des violations des droits de l’homme

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d'entente nationale, Fayez el-Sarraj, a limogé, dimanche, les 3 responsables du Comité de suivi et de documentation des...

Financement libyen: « Sarkozy » mis en examen pour « association de malfaiteurs »

lL’ancien président Nicolas Sarkozy a été mis en examen une quatrième fois, pour « association de malfaiteurs », dans l’enquête sur des soupçons de...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici